menu2finaltop2

GAMME DE PRODUITS POUR

COUVERTURE DE SERRE

DURATERMIC

DURATERMIC-productos

DURATERMIC Antivirus

Misant sans cesse sur l’innovation dans le domaine de la plasticulture, Solplast a mis au point un film photosélectif antivirus/antiblackening.

Principales caractéristiques :

La plupart des viroses qui se produisent à l’intérieur des serres sont propagées par des insectes tels que la mouche blanche (Bemisia Tabaci), qui interviennent comme vecteurs, répandant la maladie d’une plantation à l’autre. La capacité de vision de ces insectes dans le spectre de rayonnement se situe entre 290 et 380 nm (UVB). Si l’on place un écran empêchant ce rayonnement de pénétrer dans la serre, les insectes sont désorientés et leur activité diminue, ce qui permet d’éviter les maladies qui en résultent pour les plantes.

Cet écran est obtenu grâce au film antivirus de SOLPLAST, S.A. qui, moyennant un ensemble d’agents photosélectifs, parvient à éviter que le rayonnement UVB pénètre dans la serre, ceci ayant pour effet de désorienter les insectes vecteurs, tel que décrit plus haut. Il faut savoir que faire écran à ce rayonnement peut perturber le comportement des insectes bienfaisants utilisés dans la serre (abeilles et bourdons polinisateurs), qui eux aussi seront désorientés. Les essais pratiqués par SOLPLAST, S.A. en collaboration avec l’Université d’Almería indiquent que les bourdons sont en mesure de s’adapter à cette situation.

On peut également compenser cette différence en introduisant davantage de ruches dans la serre. Lors des essais dont il est question plus haut, réalisés par SOLPLAST dans la région de Mazarrón et d’Almería sur des cultures de tomate, on a observé des baisses de 50 à 70 % de l’activité de la mouche blanche. Quant à l’activité des bourdons à l’intérieur de la serre, on a constaté qu’au bout d’un certain temps ceux-ci s’adaptent à l’absence de rayonnement due au film antivirus. On a également observé qu’en introduisant 50 % de ruches en plus, l’activité des bourdons était équivalente.

Par ailleurs, on a également vérifié que le rayonnement UVB est responsable de la sporulation de certains champignons pathogènes, tel le Botrytis Cinerea. Faire écran au rayonnement permet d’inhiber la sporulation du champignon, en en stoppant le développement à ce stade.

Par ailleurs, le rayonnement UVB est également responsable de la surpigmentation des bords des pétales de certaines variétés foncées de rose (blackening), au point qu’ils semblent pratiquement noirs, ce qui en diminue la valeur marchande. En empêchant le rayonnement de pénétrer dans la serre, on réduit le risque d’apparition du blackening.

Enfin, le rayonnement UVB étant responsable de la fixation des pigments de couleur en ce qui concerne des variétés claires, il faut savoir que l’emploi de ce type de films peut être préjudiciable dans certains cas.

  • Propriétés mécaniques : résistance élevée à la traction, à la déchirure et au choc.
  • Propriétés  optiques : bonne transmission de lumière visible, qui permet de réchauffer la zone de culture tout en favorisant la photosynthèse et le développement des plantes qui en résulte.
  • Excellente diffusion de la lumière : évite la formation d’ombres dans la serre, en homogénéisant la lumière dans toute la zone de culture, d’où un développement des plantes plus régulier.
  • Effet thermo-isolant optimal : l’ensemble d’additifs IR fait barrière au rayonnement infrarouge lointain qu’émet le sol pendant la nuit. On évite ainsi les chutes de température brutales, en annulant les risques d’inversion thermique et en maintenant la température de la serre quelques degrés au-dessus de la température extérieure.
  • Effet photosélectif : haute résistance à la dégradation, qu’elle soit due aux rayons solaires ou aux traitements employés à l’intérieur des serres.
FICHE TECHNIQUE